Chronique de guerre d’un Charr, Journal de Chaar Shess Ney, Partie 20

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronique de guerre d’un Charr, Journal de Chaar Shess Ney, Partie 20

Message par Arshess le Mar 20 Jan - 8:47

Opérateur de saisie : Greffier en Chef
Rapport : Convocation express du prisonnier Matricule C5S5N3 sur Ordre du Primus Centurion Gungrir Raktar

Début -------------------------------------------

(Matricule C5S5N3 est transporté par le gardien de la Prison.
Il s’installe dans le siège situé en face de notre Primus Centurion Raktar.

Ils se regardent longuement.
C5S5N3 semble totalement perdu dans ses pensées.
Aucun mot n’est échangé un petit moment.
C’est notre Primus Centurion qui rompt le silence. )


« Graouu, Femelle Ney.

En tant que Primus Centurion, je tiens tout d’abord à m’excuser personnellement et au nom de la légion de fer pour tout ce que tu as subis récemment. Et en particulier pour cette incarcération quelque peu délicate et malvenue.

Je comprends également que tu ne dois pas tout comprendre de la situation. Ta déconnexion cérébrale prolongée n’ayant pas arrangé la situation.

En conséquence, je vais, dans un premier temps, procéder à un résumé des derniers événements et ensuite nous écouterons ton retour.
Est-ce que cela te convient Femelle Ney ? »

(Intimidée par la prestance de notre Primus Centurion, elle répondit d’une petite voix)

« Graouu Primus Centurion. C’est très bien. Je suis toute ouïe.

Parfait. Tout commença suite à ton intégration au sein de l’ESIC.
Tu y as effectué différents tests physiques et psychologiques et les résultats de ces tests nous ont quelque peu troublés. Les différents spécialistes que tu as rencontrés nous ont alerté sur un don que tu possèderais. A savoir la perception d’une bande sonore qui normalement, nous Charrs, ne pouvons percevoir.
Cependant cette bande sonore est exactement celle qu’émettent les humains, par conséquent nous étions autant intrigués qu’intéressés par ce don. Nous envisagions déjà de t’envoyer en tant qu’émissaire pour les échanges / les traités avec les humains afin que l’on sache exactement tout ce qu’il se dit. Nous sommes certains qu’ils en profitent et nous bernent.
Malheureusement, tes investigations sur la maladie de ton père ont sensiblement ralenti nos espérances à ton égard.
Aucun de ces symptômes n’est cohérent avec un symptôme connu.

Nous ne comprenons pas pourquoi tu n’as pas demandé à le faire soigner directement à l’hôpital ? »

(C5S5N3 émit un petit rictus)

« Nous avons demandé une enquête auprès de toi. Un agent infiltré s’est donc rapproché de toi à ton insu et a pu facilement accéder à des informations essentiels pour le bien fondé de notre jugement.

Les informations rapportées nous ont conforté dans notre idée de la présence d’un espion au sein de notre armée. Cet espion : c’était bien toi. Nous le pensions véritablement.

(C5S5N3 en entendant cette accusation se met la truffe dans ses pattes tout en secouant la gueule de droite à gauche.)

Les quelques informations récoltées dans ton journal intime nous ont grandement inquiétées.
Notamment la présence de Thanos et ton envie de le rencontrer.

Mais, comment avez-vous pu… »
(D’un signe de la patte, notre Primus fait taire Ney et continue.)

- « Thanos ayant collaboré avec Scarlet, nous ne pouvions laisser votre rencontre se faire. Nous ne savions pas ce que tu avais pu glaner comme informations durant ton cursus. En aucun cas, nous ne devions laisser fuiter des informations nous concernant.

Au moment où nous voulions t’arrêter, tu avais disparu. Notre agent secret t’a recherché jusqu’à ton point de RDV. Et c’est là que nous avons perdu sa trace. Son dernier rapport reçu par « caisse voyageuse » nous indiquait qu’il allait te rejoindre au Khan-Sas Bar. Nous avons donc dépêché différentes troupes à cet endroit et nous t’avons découverte inanimée à côté du cadavre de notre espion.
Nous t’avons immédiatement incarcéré dans notre prison en attendant ton jugement.
Mais plusieurs témoignages nous ont permis de revoir ta situation et c’est pour cette raison que ta libération n’intervient que maintenant.

Avant de faire intervenir ce témoin, nous souhaiterions obtenir ton témoignage sur ces derniers évènements. »

(C5S5N3 semblait vraiment désorientée. Comme si elle commençait à entrapercevoir les raisons de tous ces évènements. )

« Bien entendu Primus Centurion.
Ma situation est très délicate et suite à votre discours je comprends mieux certaines choses. Tout s’explique.
Cependant, je ne peux plus nier mon passé. Et je sais aussi que ce que je vais vous dire entraînera mon déshonneur et mon exil. Je connais le fonctionnement et les mentalités ancestrales Charrs et je serai répudié dès que les gens en prendront connaissance. Mais c’est mieux ainsi.

Il faut savoir que je ne suis pas une Charr comme les autres.
J’ai totalement renié ma famille de sang. Elle faisait partie de la légion de la flamme et mes parents furent répudiés, ce qui fait qu’ils m’ont abandonnée au pied d’un village d’humains car ils n’étaient plus capables de me tuer, mais c’est une toute autre histoire qui se passa. La famille d’humains décida de me garder car je n’avais pas à payer les pots cassés d’une guerre intestine, toutes les races peuvent vivrent en harmonie et c’est dans cet esprit que j’ai été élevé. Je n’accepte qu’une famille humaine, la mienne, celle qui m’a permis de survivre et grandir. Je ferai tout pour eux. Mais uniquement cette famille. Les autres, je les considère comme du poison, ils m’ont pourchassé, ils ne m’ont pas acceptée et pourtant je ne leur nuisais pas. Leur regard, leur haine et leur jalousie furent de trop. C’est pour toutes ces raisons que j’ai quitté mon village. Ce souhait de devenir plus forte m’a permis d’intégrer l’ESIC.
En revanche, je comprends mieux pourquoi vous trouviez que j’avais un don, c’est simplement que comme j’ai été élevée avec les humains, j’ai acquis des sensations et des perceptions différentes. Et la raison au sujet des symptômes de père et simplement qu’il s’agit d’un humain. Et vous comprendrez que je ne pouvais étaler ce lourd secret à quiconque. Et de surcroît, ne pas l’amener à l’hôpital…
Déjà que je suis une descendante de la légion de la flamme, et qui plus est élevée par des humains. Forcément je connais le sort qui me sera réservée. »
(Elle regarda fixement notre Primus Centurion. On sentait qu’elle assumait ces paroles. Toute l’assemblée l’écoutait avec attention, nul Charr n’avait déjà été témoin de pareilles révélations.
Seule Primus Centurion resta de marbre)

- « Les choses me deviennent plus claires également. Continue Femelle Ney, je t’écoute.

- Comme vous l’avez très bien relevé, j’ai effectué des recherches auprès de mon Paternel. Celui-ci étant gravement malade, je souhaitai et souhaite toujours trouver un remède pour le guérir.
J’ai donc pour cela cherché des informations auprès de différents érudits.

En parallèle à ces recherches, j’ai durant mes interventions militaires à l’Arche du Lion, appris des choses au sujet de Thanos.
Vous devez savoir que Thanos est le meurtrier de mon « frère » humain. Il l’a massacré pour des raisons obscures. Il semblait être au mauvais endroit au mauvais moment.
Même s’il était Humain, il m’a protégé des autres enfants du village et m’a aidé à grandir.
J’en ai fait une destinée que de le venger. C’est pour cela que j’ai bien attendu d’être diplômée et plus aguerrie avant d’y aller.
J’ai recueilli le plus d’infos, j’ai fait des voyages en repérage, j’ai longuement préparé mon plan et j’y suis allée. Mais une fois sur place les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

Je m’étais renseignée au sujet de ces habitudes et j’avais appris qu’il allait régulièrement au Khan-Sas Bar. J’ai patienté la journée et à un moment je l’ai vu rentrer avec ces 2 sbires. J’ai patienté et au moment d’agir, j’ai ressenti une énorme douleur au niveau de la nuque. J’ai, me semble t il, été agrippée et ensuite plus rien. Je me suis réveillée dans le cachot.
Je ne me rappelle de rien. Je ne sais pas tout ce qu’il s’est passé au Khan-Sas Bar. Et je suis restée plusieurs cyclades dans le cachot sans aucune explication.

- Ecoute Ney, Je comprends ce que tu ressens mais il faut aussi te mettre à notre place, nous te découvrons agonisante à côté de notre espion achevé, nos suspicions à ton égard ne faisaient aucun doute et semblaient fondées.
Il s’agissait d’un agent double, le Charr de ménage, celui qui peut accéder à tous les internats sans éveiller les soupçons, de nombreuses informations nous étaient transmises grâce à lui. Mais comme je te l’ai dit, lorsque nos troupes sont arrivées sur les lieux, il avait été exécuté d’une balle en pleine tête et l’arme du crime se trouvait dans ta patte. Nous ne pouvions que croire ce que nous avions sous les yeux. Aucun témoin ne souhaita parler. Thanos les intimidait et les contrôlait. Ils avaient peur.

Cependant, un évènement clef est intervenu et nous avons fait la lumière sur tes intentions. Bien que nous ne les comprenions pas avant tes explications qui sont ma foi fort délicate, il nous est clair maintenant que nous nous sommes trompés sur ton compte.

Faites entrer le témoin clé. »

(La porte s’ouvrit et Echarrvi Mhatt Amm entra.
Chaar Shess Ney était surprise que ce soit lui le témoin clé. )


-« Graouu Echarrvi, je te remercie de ta présence pour fournir à Chaar toutes les explications souhaitées.

- Graouu Primus Centurion.
En effet, j’ai mis du temps pour revenir à la citadelle mais j’ai été pris dans des évènements qui m’ont dépassé.
Cependant je suis ravi d’avoir pu apporter un témoignage et une preuve de l’innocence des faits qui étaient reprochés à Chaar.
Tout a commencé quand je l’ai vu partir de la caserne avec quelques affaires et ses armes de services.
Je n’ai pas saisi pourquoi sur le moment et j’en ai profité pour la suivre. Je vous l’accorde cela ne se fait pas mais mes sentiments envers Chaar sont bien réels. J’ai donc été pris d’une envie d’en apprendre plus sur elle.
Je l’ai suivie sans me faire repérer jusqu’à ce fameux bar. J’ai bien cru devoir y renoncer car je n’avais prévu que ce voyage soit si long. Je n’avais pas de vivre et pas d’eau. Je me suis restauré et fait quelques réserves lorsqu elle dormait. Je craignais qu’elle soit partie lorsque je reviendrai. Mais non. Une fois qu’elle fut entrée dans le bar, j’ai attendu à l’extérieur qu’elle ressorte. Mais une bagarre a éclaté. Des bruits de chaises et tirs de pistolet ont retenti. Des gens affolés sortaient du Bar, des bouteilles éclataient en mille morceaux. Et puis plus rien, plus un bruit. Des gens sont sortis en courant. Ils étaient 3. Je me suis risqué à l’intérieur et j’ai vu Chaar par terre ainsi que notre Chaar de ménage étendu dans une marre de sang. J’ai vite compris que les assaillants étaient ceux qui venaient de s’enfuir. Je me suis précipité vers Chaar et j’ai vu qu’elle n’était que sonnée. Je suis donc allé secourir notre Charr de ménage mais malheureusement il était déjà trop tard. La balle reçue en pleine lui fut fatale.

Je suis parti à la poursuite des assaillants fuyards. J’ai retrouvé leurs traces et les ai longuement suivi. J’ai patienté plusieurs cycles lunaires et quand le moment semblait le plus opportun, j’ai décidé d’agir. Lors d’une halte en pleine forêt, ils en ont profité pour se reposer. Le moment était venu.
L’endroit était suffisamment dense en végétations pour une approche discrète. Jusque là j’étais resté à très grande distance pour éviter de me faire repérer. J’ai donc mis à contribution l’entraînement militaire que j’avais reçu. Je me suis approché de leur campement de fortune et j’ai lâché plusieurs caisses à multiples reprises. Les caisses empoisonnées eurent raison des malfrats. Ca les a littéralement stupéfait. J’ai pu par conséquent facilement les maîtriser avec des morceaux de lianes récupérées lors de ma poursuite.

Ensuite je suis retourné tant bien que mal à la citadelle pour qu’ils soient interrogés et qu’ils répondent de leurs actes vis-à-vis de Chaar et du Charr de ménage. Plusieurs jours m’ont été nécessaires pour rejoindre la citadelle. Mes prisonniers ne se laissaient pas facilement diriger.
Et donc le temps que j’arrive, Chaar avait été enfermée pour trahison car effectivement tout laissait penser croire le contraire. Mais mon intervention ne fut pas vaine et c’est l’essentiel à mes yeux.


- Merci bien Matt.
Je tiens à préciser que lors de notre interrogatoire quelque peu musclé, Thanos nous a tout raconté et nous avons pu constaté notre erreur de jugement à ton égard Chaar.
Vous pouvez disposer Echarrvi ».

(Echarrvi repart tout en regardant Chaar. Son récit les avait troublé.)


- « Ton passé familial ne regarde que toi, nous ne pouvons te juger sur tes antécédents familiaux et qui plus est sur des choses dont tu n’es que la victime.
Ton destin est tout à fait louable.
Ce ne sont pas dans nos habitudes mais nous allons mettre à disposition nos plus éminents et plus fidèles savants en vue de trouver un remède envers ton paternel.

(Chaar est toujours dans ses pensées. Comme si elle avait du mal à emmagasiner toutes ses nouvelles)


Je leur expliquerai la situation et ils ne manqueront pas de revenir vers toi.

Chaar, Tu es libre comme tu aurais du toujours l’être. C’est une malencontreuse erreur de notre part. Nous allons revoir quelques règles de base envers notre service de renseignements afin que ce genre d’incident ne se reproduise plus.

Malgré ces évènements, ne soit pas surpris si nous te sollicitons pour devenir une émissaire lors de nos pourparlers avec les humains. Ce que tu as acquis durant ton enfance avec les humains est quelque chose d’unique et cela fait de toi une Charr tout aussi unique.

Je te souhaite bonne continuation et te dis à très bientôt dans nos sections Charrs.
D’autres dangers semblent se profiler sur la Tyrie, notamment un dragon qui serait sur le point de se réveiller. Mais cela te sera expliqué en temps voulu.

(D’un geste de la patte, il invite Chaar à se diriger vers la porte. Celle-ci, semblait vouloir dire quelque chose, mais un simple hochement de la tête fut son seul retour.)

Fin--------------------------------------------------------------

Présents :
Primus Centurion Gungrir Raktar, Matricule C5S5N3, Gardien de la Prison 1547 et Gardien de la Prison 3562, Greffier en chef.

Témoin :
Echarrvi Mhatt Amm

Arshess

Messages : 130
Date d'inscription : 08/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum