Chronique de guerre d’un Charr, Journal de Chaar Shess Ney, Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronique de guerre d’un Charr, Journal de Chaar Shess Ney, Partie 1

Message par Arshess le Mar 11 Mar - 20:31

Me voilà enfin arrivée à la Citadelle Noire et je profite d'un peu de repos pour prendre ma plus belle griffe et enfin écrire tes premières pages.

Cela fait maintenant plusieurs cycles lunaires que je me suis enfuie et j'espère que les choses n'ont pas trop empirées depuis mon départ, notamment pour Père.

Je sais que mes parents ne me comprendraient pas mais ce départ est la meilleure décision que j'ai prise.

Depuis la mort de mon frère, massacré par ce bandit à chaire glabre surnommé Thanos, mon esprit était tiraillé par ce besoin incontrôlable de vengeance et cette sensation d'impuissance face à la maladie de Père.

Je sais que je suis parti aussi vite qu'un dolyak devant un Charr affamé.
Mais je le devais également à cause de l'enseignement que je suivais.

Les regards portaient sur moi, m'irritaient au plus haut point.

De peur de faire une bêtise irréparable et après mûre réflexion, j'ai préféré partir.

Eh oui, le naturel revient comme un Charr au sprint

Ce départ a permis de me libérer de cette entrave psychique et je vais pouvoir suivre mes destinées.

Elles se comptent sur les griffes d'une patte.

*1ère destinée :* Trouver un remède pour Père.

Tous ces soi-disant savants à peine plus évolués qu'un moa écervelé en rut sont incapables d'y arriver. Eh bien, moi, je vais prendre les choses en pattes. Et je trouverai ce remède.

L'honneur des «Ney» est en jeu.

Gotferdom !! On ne meurt pas d'une maladie !!! On meurt au combat ou de vieillesse !! Il n'y a pas d'autres alternatives !!

*2ème destinée :*
Retrouver ce bandit de Thanos coûte que coûte et venger mon frère.

Je ne connais pas grand-chose de ce truand mais même si je dois y passer toute ma vie, je le traquerai et il trépassera.

J'ornerai mon fusil de son scalp et ses oreilles feront office d'ornement pour ma crinière noire.

*Et enfin 3ème destinée*
, je réaliserai le rêve de tout Charr qui se respecte. A savoir, devenir la plus jeune Commandante Ingénieur Charr.

Et c'est mon honneur qui est en jeu.

Que l'esprit du grand Khan-ur en soit témoin, mon départ ne sera pas vain !!


En tout cas, je peux te dire, que je ne regrette pas ma décision.
Même si mon périple ne fut pas de tout repos, je suis enfin sereine et en accord avec moi-même.

J'ai dû affronter différentes patrouilles, humaines et norns, faire des détours, me cacher des nuits entières pour ne pas me faire repérer aux abords de certaines villes. J'ai même dû me tremper la fourrure, pour réduire mes odeurs.

Tu te rends compte!! J'en ai perdu mes mouches fétiches.

Quand j'y repense: que de charrniers j'ai laissés sur mon passage mais j'ai pu amasser quelques pièces d'or.
Et ensuite en changeant de région, ce fut le froid régnant qui fut difficile. Mais ma fourrure me permis de tenir le coup jusqu'à la Capitale.

Dans quelques lunes, je vais intégrer la prestigieuse Ecole Militaire : ESIC. : Ecole Supérieure de l'Ingénierie Charrienne.

Les tests étaient rudes mais pour une Charr de mon ampleur, ce fut les griffes dans la truffe.

Sous peu, nous aurons un regroupement dans l'une des tavernes afin de grogner de notre avenir militaire. Il y sera question de la nouvelle section d'Elite : composée des plus forts et des plus combatifs Charrs : «la Section Charr »

Cette formation est encadrée par les plus grands centurions dont le plus célèbre : Gungrir Raktar.

« La légende raconte qu'il fut victime d'un guet-apens et qu'il combattit durant 10 cycles lunaires, seul, entouré d'un armée d'élémentaires de glace.
Son fusil ne cessa jamais de tirer à tel point que la chaleur qui s'en dégageait, faisait fondre les élémentaires s'approchant de trop près.
La conséquence fut incroyable, le niveau des ruisseaux était monté de
plusieurs touffes.
C'est suite à cet exploit qu'il obtint le titre de pourfendeur d'élémentaires !!»

Je peux te dire que sa présence me motive d'autant plus pour intégrer cette section.
Le plus dur n'étant pas d'y entrer mais d'y survivre.

Ensuite je pourrai prétendre à cette carrière militaire que j'aspire tant.

Je me vois déjà avec la plus prestigieuse des distinctions : la Patte des Charrs d'Assaut.
que l'on reçoit uniquement pour avoir terrasser les plus grands monstres : guivres, béhémots, trolls, dragons etc..

Allez, je dois te laisser, j'ai encore mes griffes à aiguiser pour les cours de demain...
A très vite...

Arshess

Messages : 130
Date d'inscription : 08/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum